Les Lupercales (les origines de la St-Valentin)

Mis à jour : févr. 14

D'origine romaine, les lupercales sont célébrées du 13 au 15 février par les luperques ( 12 prêtres de la Rome antique)


Les luperques se réunissaient dans la grotte de Lupercal au pied du Mont Palatin là où la louve aurait allaité Romulus et Remus avant qu'ils ne soient recueillis par un couple de berger dont la femme, une prostituée, était surnommée "Lupa" (la louve en latin). Cette "Lupa" s'appelait Acca Larentia et son commerce de prostitution la rendit prospère lui permettant ainsi de léguer à sa mort sa fortune à Romulus.


Romulus et Remus allaités par une louve (Lupa Capitolina - Musée du Capitole, Rome - œuvre étrusque du Ve siècle av. J.C.).

Avec eux, les luperques, rassemblaient les fils descendants des plus anciennes familles ayant fondé la ville de Rome. Ainsi, ils célèbrent la légende de Romulus et Remus, les enfants de la louve tout en rendant hommage à Faunus Lupercus, divinité ayant pour apparence mi-homme, mi-bouc, dieu de la fertilité et défenseur des troupeaux contre les loups en lui fessant offrande d'un bouc en sacrifice.


Faunus Lupercus.

Chez les Grecs, bien avant les Romains, on célébrait déjà la fête des loups, "Lukéia".


Comme toutes choses, les Romains se sont inspirés des Grecs et de leurs déités afin de créer les Lupercale.


Depuis toujours, le dieu grec Pan est représenté sous une forme mi-humain mi-bouc. Il est le protecteur des bergers et des troupeaux.


Il est le dieu qui est réputé pour sa puissance sexuelle. Il aurait apprit la masturbation auprès de son père Hermès avant de la transmettre aux bergers.


Dans son apparence, il partage avec les satyres des attributs rustre et jeune, caractéristiques typiques de la brutalité érotique et de la jeunesse.


Pan s’accouplant avec une chèvre.

Un rituel Grec officié par un prêtre dit sacrificateur voulait qu'au cours de ce dernier, le prêtre exerçait une incision sur le front de deux jeunes hommes afin que leur sang se mélange à du lait. Par la suite, ces jeunes hommes couraient quasi nus dans toute la ville, en fouettant les femmes au passage, qui voulaient avoir un enfant, à l'aide des lanières de peau de bouc pour les rendre fécondes. Chez les Grecs le bouc était réputé pour être l'animal symbolisant la luxure par excellence ainsi que tous les plaisirs sexuels.


Deux jeunes hommes en train de flageller des femmes. À droite, une statue de Faunus Lupercus.


Chez les Romains, au cours des Lupercales, les noms des jeunes femmes étaient tirés au sort par des hommes. Celles-ci était par la suite ''prise en chasse'' et la suite des événements disons-le comme cela n'était qu'immoralité sexuelle. C'était en somme une période de dépravation sexuelle, de luxure, de débauche et d'orgie généralisée.


En 494, le Pape Gélase Ier, mis fin à cette fête. Il la remplaça par la Saint Valentin, patron des fiancés et des amoureux. Puis décréta que le 14 février est le jour qui serait consacrée à nouvelle célébration. Le nom de Valentin provient du nom de Valentin de Terni. Un moine du 3e siècle, martyrisé sous l'empereur romain Claude II surnommé "Claude le Cruel". Valentin de Terni fût, par ordre de Claude le Cruel, roué de coups par les légionnaires et décapité le 14 février 269.



Valentin de Terni


LE SYMBOLISME DU BOUC:


Comme mentionné plus haut, le bouc est relié aux rituels de fertilité, de fécondité, mais aussi à la purification puisque les fêtes des Lupercales étaient des fêtes de purification. De par le fait même, le sacrifice d'un bouc laisse dans la culture européenne l'expression populaire du "bouc émissaire", celui-ci expier les impuretés.


Dans la culture judéo-chrétienne, le bouc est devenu la représentation de l'Antéchrist et est associé à Satan puisqu'il symbolise la luxure.



En résumé, la fête Lukéia est devenue celle des Lupercales qui par la suite à été convertie par l'Église en Saint-Valentin, qui de nos jours est devenue une simple fête commerciale ou l'on célèbre l'amour. Avec le temps elle à perdu toutes richesses spirituelles et magiques. Les valeurs et les rituels qu'avaient créés nos ancêtres afin d'honorer et de célébrer la fécondité, sans nécessairement tomber dans l'orgie généralisé au milieu de la ville, ont disparues. Mais ce que vous retiendrez de l'origine de la St-Valentin c'est qu'à la base elle n'était en fait qu'une fête ou l'orgie régnait durant 3 jours et où la copulation massive était le sport favori du moment. De mon côté je retiens que du 13 au 15 février c'est le moment idéal d'effectuer vos rituels amoureux et de fécondité.



☽O☾

La sorcière de Québec

72 vues

© 2019 les Productions Nouvelle Lune & le salon qui va Au delà des mystères & le Bal des Sorcières de Québec, Sorcière de Québec & Signature S, tous droits réservés.