L’équinoxe du printemps, l’équinoxe vernal, l’équinoxe de mars, No Ruz ou Ostara


Crédit photo : Google

Lorsqu’il est venu le temps d’Ostara, le temps du printemps, nous entrons dans une période d'équilibre. C'est un temps, à parts égales, de lumière et d'obscurité, tout comme à Mabon, où nous retrouvons ce même équilibre, mais à l’inverse puisque la lumière nous quitte. Aujourd'hui, six mois plus tard, elle nous revient enfin. Son arrivée nous apporte l'espoir et la chaleur.


Dans les profondeurs de la terre, le froid est remplacé doucement par la chaleur, permettant ainsi à la nature de reprendre vie, aux graines de commencer à germer, aux bétails dans les champs de se préparer à accoucher et sous un couvert de feuilles fraîchement dégelé dans la forêt, les animaux sauvages préparent leurs tanières pour l'arrivée de leurs petits. Le printemps est là. Enfin!


L’origine de mot Ostara :


Ostara, Eostara, Eostre ou équinoxe du printemps provient du nom de la déesse germanique du printemps Eostre. Cette célébration païenne donnée en l’honneur de la nouvelle saison de plantation qui permettra plus tard celle de la récolte, se produit à chaque année autour du 20 au 24 mars. Cette journée est celle ou le jour et la nuit sont de même durée. C’est un moment de croissance et d’équilibre parfait.


Eostre. Crédit photo : Google

D’un point de vue traditionnel, le printemps est annonciateur de renouveau, de croissance, de fertilité. Les oiseaux chantent et la nature s'éveille. C’est le temps de faire une bonne purification, le ménage du printemps quoi! Et de semer nos intentions que nous récolterons lors des moissons.


C’est la journée idéale pour travailler son équilibre intérieur tout comme les énergies que nous possédons et celles qui nous entourent. C’est le moment de nous revitaliser et de se purifier afin d’avoir du nouveau dans nos vies, mais aussi de réaligner nos chakras et de s’ouvrir à ce qui nous entoure afin de faciliter la connexion avec la Terre et l’Univers. La terre se réveille et Perséphone émerge des profondeurs de l’enfer afin de passer du temps avec sa mère Déméter.


Perséphone, Déméter et Ares. Crédit photo : Google

Les Wiccans diront que l’arrivée du printemps marque le point culminant où la déesse émerge de son sommeil et répand sa fertilité sur la terre. C’est aussi le moment où le dieu atteint sa maturité puisque dès le lendemain, la lumière triomphera de l’obscurité. Si l’on compte bien et que l’on prend en compte qu’Ostara est signe de fertilité, dans 9 mois, le temps d’une grossesse, nous célébrerons Yule. La naissance de l’obscurité et du froid.

Les couleurs représentant le printemps sont le vert clair, le jaune citron, le mauve, les tons pastel et le rose pâle. Nous utilisons donc des chandelles qui sont généralement vertes ou jaunes.


Côté encens, nous retrouvons des mélanges à base de jasmin, de sauge, de fraise, d’oliban, de myrrhe, de sang de dragon, de cannelle, de noix de muscade, d’aloès, de benjoin, de musc, de lotus, de violette et d’écorce d'orange.


Finalement, la carte de tarot représentant Ostara est l’arcane majeur 18, soit la lune.


Historique:


À l’époque de la dynastie du roi Perse Achéménide, l’équinoxe du printemps était célébré en même temps que le festival NO RUZ, ce qui signifie jour nouveau. C'est une célébration d'espoir et de renouveau encore observée aujourd'hui dans de nombreux pays persans et a ses racines dans le zoroastrisme.


No Ruz. Crédit photo : Google

L’on retrouve en Iran, le festival CHARAR-SHANBEH-SURI. Celui-ci débute 13 jours avant NO RUZ. Lors de ce festival, les gens en profitent pour purifier leur demeure et sauter par-dessus des feux afin de célébrer la venue de NO RUZ. Pour eux, cela représente le temps de la fertilité et de la semence.


Chez les chrétiens et les juifs, Ostara est célébré à Pâques, soit le premier dimanche suivant la première pleine lune du printemps.


Saviez-vous que?


L’origine du lapin de Pâques nous vient du Moyen-Âge? Et oui, il nous provient tout droit de l’époque médiévale. En effet, dans les sociétés médiévales de l’Europe, le lapin ou plus précisément le lièvre dit ‘‘Lièvre de mars’’ représente le symbole de la fertilité de par sa courte gestation (38 -52 jours) et le nombre de petits. Mélanger cela à la légende d’Eostre et voilà les raisons du pourquoi, nous voyons de nos jours, un petit lapin de pâque distribuer des cocos en chocolat.


Luna un de mes familiers. Crédit photo : Sorcière de Québec

La légende du dieu romain Mithras:


Né au solstice d’hiver et ressuscité au printemps, Mithras est un dieu très populaire au sein de l’armée romaine puisque celui-ci venu en aide à ses acolytes en les faisant monter au royaume des lumières après leur mort. Selon la légende, Mithras aurait reçu l’ordre par le soleil de sacrifier le taureau blanc. Obéissant à contre-coeur à cette demande, Mithras prit son couteau et se prépara à sacrifier la bête. Au moment où la lame entra en contact avec la peau de l’animal, un miracle se produisit. Le taureau se tourna vers la lune et le manteau que portait Mithras devint le ciel nocturne. Lorsque le sang du taureau fut tombé, une fleur grandit et une tige de céréale germa de sa queue.


Mithras. Crédit photo : Google


Saviez-vous que?


Dans les anciennes légendes romaines, Attis, l'époux de Cybèle, est né d'une naissance vierge et est ressuscité au printemps.